© 2017 by ATFORD CONSULTING. Proudly created with Wix.com

+ 33 (0)1 53 53 03 03

contact@atfordconsulting.com

Tour EQHO, 2 Avenue Gambetta, 92066 Paris La Défense

Production et Maintenance

Principales problématiques traitées

Optimiser l’utilisation des actifs industriels

- Définition et mise en place d’un processus de planification opérant

- Définition et mise en place d’un processus de capture et d’éradication systématique des manques à produire

- Stabilisation du fonctionnement des installations (détection et traitement des aléas au plus tôt) par l’évolution des pratiques et rituels de pilotage de production

- Coordination des actions d’amélioration dans une démarche de progrès structurée

Maîtriser les coûts de maintenance à niveau de service donné

- Définition d’une politique de maintenance

- Identification des compétences critiques et définition de la stratégie d’appel à la sous-traitance

- Dimensionnement de la fonction Maintenance et clarification des rôles et responsabilités

- Définition et mise en œuvre du bon niveau de maintenance : curatif, préventif, amélioratif

- Mise en place d’un processus de planification et d’exécution des interventions performant

Maîtriser la consommation de matières et d’utilités

- Identification des paramètres qui influent sur le procédé

- Réduction de la variabilité et détermination de l’optimum

- Mise en place d’un plan de contrôle : détection au plus tôt des valeurs non standard et procédure de retour au standard

Repenser les empreintes industrielles dans une logique d’optimisation des coûts de revient

- Identification de pistes en rupture

- Modélisation technico-économique et calcul du ROI

- Définition du plan de mise en œuvre

Améliorer la performance de la fonction Qualité

- Révision du plan analytique et adéquation charge – capacité

- Définition de l’organisation

- Compréhension des sources de non qualité et amélioration de la qualité produit

Please reload

 
 
 
 
 

Mettre le terrain au cœur de l’animation de la performance

Trop souvent, l’encadrement - dont la mission est d’animer la performance à moyen terme en traitant les sujets de fond - est en réalité accaparé par le quotidien de la production, et donc par la performance à court terme. Par conséquent, les opérationnels en charge de la production ont eux-mêmes tendance à se désengager. D’où l’importance de figer les rituels de pilotage afin de bien clarifier les rôles et les responsabilités de chacun.

Appréhender l’optimisation des dépenses de maintenance selon les deux leviers de pertinence et d’efficacité des interventions

Les deux leviers majeurs sur lesquels agir pour améliorer la performance d'une fonction Maintenance sont la pertinence (« le bon type d’interventions est-il effectué ? ») et l'efficacité (« les interventions sont-elles effectuées de façon efficace ? »).

Mettre le digital au service de la performance de la production et de la maintenance

L'émergence d’innovations technologiques digitales disruptives obligent les entreprises à repenser la manière dont elles opèrent leurs activités, notamment en termes de production et de maintenance. A ce titre, deux familles d’innovations sont à distinguer :

- Un premier bloc d’innovations est issu du Big Data : capteurs connectés aux équipements et installations, plus grande richesse d’information, technologies avancées d’analyse et d’interprétation de données. Ces éléments permettent des sauts de compétitivité importants, notamment grâce à la généralisation de la maintenance prédictive, à la consommation intelligente des utilités, ou encore au contrôle à distance des installations.

- Un deuxième bloc d’innovations illustré par des interfaces tactiles avancées, l’utilisation de la réalité augmentée, ou encore la digitalisation du savoir, nécessite quant à lui de repenser les interactions Homme-Machine.

Positionner les techniques d’analyses statistiques comme méthodologie clé de la maîtrise des procédés

Malgré toute l’expérience accumulée par les sachants, il arrive que certaines « vérités » soient fausses. Or pour rompre avec la croyance, il faut pouvoir modéliser et expliquer. Les analyses statistiques permettent ainsi de confronter l’expérience des sachants.

Intégrer les fonctions Q3SE (Qualité, Sûreté, Sécurité, Santé, Environnement) aux projets de transformation des systèmes de production

Les dysfonctionnements Q3SE sont des marqueurs physiques des anomalies d’un système : s’il y a des accidents, c’est qu’en amont il y a un nombre considérable d’écarts aux standards. L’absence de mise en application d’une politique Q3SE claire rend difficile les possibilités d'efficacité.

Please reload

Convictions