© 2017 by ATFORD CONSULTING. Proudly created with Wix.com

+ 33 (0)1 53 53 03 03

contact@atfordconsulting.com

Tour EQHO, 2 Avenue Gambetta, 92066 Paris La Défense

Amont Industriel

Principales problématiques traitées

Améliorer l’efficacité de la fonction R&D

Définition et mise en œuvre : 

- de la stratégie R&D pour les activités « Core » ou « Non Core Business », en interne ou par acquisition

- du schéma organisationnel de la fonction R&D

- d’un processus de sécurisation des expertises et des savoirs (GPEC)

- d’un processus de R&D collaborative et étendue

- d’un processus de générations d’idées

Améliorer la compétitivité des produits et services

- Segmentation de l’offre de produits et services

- Rationalisation du portefeuille de produits et services

- Conduite de projets de conception ou re-conception à coût objectif

Améliorer la performance des projets d’ingénierie et d’industrialisation

- Assistance à la conduite de projets complexes et gestion des risques

- Recherche de leviers de réduction des délais projet

- Définition et mise en œuvre de systèmes de pilotage globaux projet incluant les interfaces entre les différentes parties prenantes

Sécuriser la réalisation de grands projets d’investissements

- Aide à la définition des besoins métiers en phases d’avant-projets sommaire et détaillé

- Aide à la gestion de projet (budget, planning, ressources, qualité, risques)

- Aide à la sélection de fournisseurs

Please reload

Intégrer l’ensemble des parties prenantes pour innover

La fonction R&D seule permet de moins en moins de générer des innovations de rupture. La collaboration avec l’ensemble des acteurs internes (marketing, maintenance, achats…) et externes (fournisseurs et clients) devient clé pour générer de nouvelles idées.

Privilégier une approche en rupture, de type « analyse de la valeur », lors des phases de conception ou de reconception, pour générer des économies significatives

En effet, une démarche de ce type permet d’augmenter la marge de l’entreprise en conciliant à la fois la valeur perçue par le client (un service rendu amélioré) et la valeur pour l’entreprise (un coût de revient réduit au juste nécessaire).

Cadrer la relation client pour éviter des demandes de modifications de dernière minute impactant le cycle global (conception, prototypage, production en série)

Un besoin mal cadré avec le client génère bien souvent un grand nombre d’itérations en phase d’étude et conception. Cela se traduit par des dérives sur les délais et sur les coûts. Les équipes de production, en bout de chaîne, sont alors fortement mises sous tension pour rattraper le retard. Introduire un jalon de « design freeze » permet de réduire les allers-retours avec le client et mieux maîtriser le cycle global.

Prendre en compte les besoins du futur Exploitant lors des projets d’investissements pour sécuriser leur rentabilité

Les grands projets d’investissements, pilotés par l’ingénierie et qui ne prennent pas en compte les ambitions des autres fonctions de l’entreprise, rencontrent deux grands types d’écueils : dans le pire des cas, les besoins des Exploitants (production, maintenance, logistique…) ne sont pas intégrés et les objectifs d’exploitation ne sont pas atteints ; dans le cas où les besoins sont pris en compte mais tardivement, ce sont alors les délais et les coûts du projet qui dérivent. La contribution de ces fonctions dès la phase de cadrage amont – permettant par exemple d’intégrer les nouvelles technologies 4.0 dès la conception des installations – permet de maximiser la rentabilité globale du projet.

Please reload

Convictions